actualités

 

Espace contraint/sujet libre - Une image/un son - PAHLM

 

Espace contraint/sujet libre – Une image/un son

PAHLM a le plaisir de vous convier à regarder et écouter l’exposition « Espace contraint/sujet libre – Une image/un son » visible depuis l’espace public de Cazères sur Garonne.
Parcours inaugural le samedi 27 juin à 9 h 30, 11 h, 15 h 30 et 17 h en présence de Patrice Soletti et des artistes disponibles.
28 artistes ont été invités à nous confier l’image d’une œuvre créée pendant le confinement ou en rapport avec cette période si particulière.
37 affiches format A0 sont exposées dans les vitrines du centre bourg, chez des commerçants, dans des vitrines inoccupées ou des locaux commerciaux transformés en habitations.
Patrice Soletti, musicien accueilli pour une résidence du 13 au 27 juin a composé une forme musicale courte pour chaque image.
A côté des images un QR Code vous permettra d’accéder au son composé.
Un plan du parcours sera mis à disposition à l’Office du Tourisme et dans les magasins participants.

https://www.pahlm.org/espace-contraint-sujet-libre/

Benoit Luisière, Bertrand Segonzac, Caroline Pandelé, Cassandre Fournet, Catherine Branger, Chiara Mulas, Chiara Scarpone, Fabrice Cazenave, Isabelle Souriment, Jacques Fournel, Jean-Claude Millot, Jérôme Souillot, Julie Maquet, Julie Maresq, Juliette Même, Karine Bonneval, Manuel Pomar, Marianne Plo, Nicolas Daubannes, Océane Moussé, Olivier Nottellet, Pierre Lebas, Sophia El Moktar, Stéphanie Barbon, Valérie Du Chéné, Véronique Barthe, Yoyo Gonthier, Marie Sirgue

Cette exposition a été conçue pendant le confinement pour essayer d’inventer une forme compatible avec les distanciations sociales.
Espace contraint/sujet libre.
Les artistes en particuliers savent se défaire de la contrainte pour inventer. Ils ont cette habitude de pouvoir s’isoler dans un univers qui leur est propre pour produire et restituer leur travail au monde qui devient pour ainsi dire la vitrine de leurs images intérieures. 
Une image/un son.
Cette exposition interroge le statut de l’image. La reproduction de l’œuvre n’est pas l’œuvre. Cependant elle témoigne. Elle est, dans certaines pratiques, la seule trace d’un geste ou d’une action. Elle est un véhicule du travail de l’artiste. L’art contemporain manipule l’image, la détruit ou la mythifie, l’exècre ou la glorifie dans un éternel défi platonicien de recherche de la vérité du réel ou d’une fulgurante épiphanie.
Le son est ici l’élément rituel qui va nous transporter dans un lieu autre. Le temps de l’écoute individuelle du son dans la rue nous isole et nous rassemble en nous-même. Le temps de l’écoute en groupe nous isole en tant que participant à une action singulière dans l’espace public et nous rassemble en tant qu’auditeur du même objet sonore.

Les artistes ont proposé ces images, reproductions de dessins, de peintures, de performances, ou photographies, réalisées pendant le confinement. Le format référent est le A0 d’une largeur de 84 cm et respectant dans ses proportions la taille de l’image d’origine.
Pour ce projet, un artiste musicien a été invité en résidence pour créer, durant le mois de juin, un objet sonore pour chaque image. 
Ainsi, à côté de chaque visuel sera installé un QR code renvoyant à un son : compositions sonores courtes en rapport avec les images proposées, le contexte ou les lieux d’affichage.

L’exposition sera visible sous forme numérique sur le site de PAHLM à partir du 27 juin. Nous y retrouverons aussi les textes que les artistes ont écrit sur leur travail.
Un plan sera édité et mis à disposition du public à l’Office du tourisme, dans les magasins participants et disponible sur le site de PAHLM. Sur le plan, sera répertorié chaque image et l’emplacement des commerces participants. Les commerçants auront aussi à leur disposition le texte écrit par l’artiste qu’ils accueillent et pourront ainsi pour un temps se prêter éventuellement au jeu de la médiation du travail de l’artiste.

Un grand merci chaleureux à tous les habitants et commerçants participants.

Certains jours ou à certaines heures, des magasins seront fermés. Ce sera l’occasion de revenir voir les images, confinées temporairement derrières les rideaux baissés…

Carl Hurtin

Partenaires :
La Maison Pour Tous, la Mairie de Cazères, la Communauté de Commune Cœur de Garonne, le Pays du Sud Toulousain, le Conseil Départemental.

 Artistes- Espace contraint/sujet libre - Une image/un son

 

Plan - Espace contraint/sujet libre - Une image/un son